1.L'aveugle se tenait
un matin au soleil
lorsque Jésus passa le matin d'un jour sans pareil.
Et il fit de la boue
et la mit sur ses yeux
et dit à l'homme tout joyeux:

Si tu t'en vas à la fontaine
avec cette boue sur les yeux
tu y retrouveras sans peine
le soleil que nous a fait Dieu;
si tu t'en vas à la fontaine
pour laver le sel de ces pleurs,
tu y retrouveras sans peine
le visage de ton Seigneur.

2.L'aveugle s'en alla
tout droit à Siloé
pour y laver ses yeux, ses pauvres yeux d'aveugle-né.
Il revint voyant clair
et tous le questionnaient
mais lui continuait à chanter:

Si tu t'en vas à la fontaine
avec cette boue sur les yeux
tu y retrouveras sans peine
le soleil que nous a fait Dieu;
si tu t'en vas à la fontaine
pour laver le sel de ces pleurs,
tu y retrouveras sans peine
le visage de ton Seigneur.

3.Mais tous les Pharisiens,
incapables de voir,
se firent amener l'homme qui marchait dans le noir.
Et ils le tourmentaient,
et ils l'interrogaient
mais lui, souriant, leur disait:

Si tu t'en vas à la fontaine
avec cette boue sur les yeux
tu y retrouveras sans peine
le soleil que nous a fait Dieu;
si tu t'en vas à la fontaine
pour laver le sel de ces pleurs,
tu y retrouveras sans peine
le visage de ton Seigneur.

4.Mais lui se moquait d'eux
et ils étaient furieux
de voir luire dans ses yeux cette clarté venue de Dieu.
Ils le mirent dehors,
mais lui riait plus fort,
ils en étaient tous comme morts...

Si tu t'en vas à la fontaine
avec cette boue sur les yeux
tu y retrouveras sans peine
le soleil que nous a fait Dieu;
si tu t'en vas à la fontaine
pour laver le sel de ces pleurs,
tu y retrouveras sans peine
le visage de ton Seigneur.

5.Jésus passait par là,
bientôt il l'appela,
et il lui demanda: Crois tu en celui qui a fait ça?
L'aveugle se crié,
Je connais cette voix
Mes yeux nouveaux enfin te voient...

Si tu t'en vas à la fontaine
avec cette boue sur les yeux
tu y retrouveras sans peine
le soleil que nous a fait Dieu;
si tu t'en vas à la fontaine
pour laver le sel de ces pleurs,
tu y retrouveras sans peine
le visage de ton Seigneur.


Traduzione:
Il cieco se ne stava
una mattina al sole,
quando Gesù passò, il mattino di un giorno senza pari.
Egli fece del fango.
E glielo mise sugli occhi,
e disse all'uomo tutto felice:

Se te ne vai alla fontana
con questo fango sugli occhi,
senza fatica vi ritroverai
il sole che ci ha fatto Dio.
Se te ne vai alla fontana
per lavare il sale di questi pianti,
senza fatica vi ritroverai
il volto del tuo Signore.

Il cieco se n'andò diritto a Siloe,
per lavarvi i suoi occhi, i suoi poveri occhi di cieco nato.
Tornò che ci vedeva chiaro
e tutti l'interrogavano
ma lui continuava a cantare:
Se te ne vai...

Ma tutti i farisei,
incapaci di vedere,
si fecero condurre l'uomo che camminava nell'oscurità.
E lo tormentavano.
E l'interrogavano,
ma lui sorridendo diceva loro:

Se te ne vai...

Ma lui si beffava di loro
e loro erano furibondi
di vedere splendere nei suoi occhi quella luce venuta da Dio.
Lo buttarono fuori,
ma lui rideva più forte,
ne erano tutti come morti...

Se te ne vai...

Gesù passò di lì
e subito lo chiamò,
e gli chiese: «Credi tu in colui che ha fatto questo?»
Il cieco gridò:
«Conosco questa voce,
i miei nuovi occhi finalmente ti vedono!»

Se te ne vai...